Mot d’au revoir de Monsieur Jacques Sosthène DINGARA, Secrétaire permanent de la modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance sortant du Ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale

Chers collègues du SP-MABG,

Au moment où je m’apprête à passer le témoin a un nouveau Secrétaire Permanent de la Modernisation de l’Administration et de la bonne gouvernance, après 8 ans, à la tête du Secrétariat, le devoir de reconnaissance m’amène à faire une halte avec vous chers collaborateurs.

En effet, nommé en conseil de ministre en juillet 2011, j’ai effectivement pris service le 11 octobre 2011. En acceptant cette nomination, je ne m’attendais pas à faire face à temps de défis, mais ensemble nous avons relevé de nombreux défis. Au rang des acquis, on peut citer :

  • La mise en place d’une base de données biométrique des agents de la fonction publique en 2012 et sa mise à jour avec les agents nouvellement recrutés et les sortants des écoles et centres de formation professionnelle ;
  • La mise en place de la plateforme web permettant de consulter le dossier personnel d’un agent, « le Système d’Accès en Ligne des Informations Administratives et Salariales (SYSTÈME ALIAS)» ;
  • La mise en ligne des dossiers individuels numérisés des agents de la fonction publique à travers SADINA ;
  • La réalisation de l’étude ayant abouti à l’adoption par décret N°2013-1336/PRES/PM/MFPTSS/ MEF/MATD/MATS du 31 décembre 2013 de la stratégie nationale de déconcentration administrative (SNDA) ; 
  • Le développement et le déploiement de la plateforme d’enregistrement et de traitement des plaintes des usagers de l’administration ; 
  • La mise en place d’une base de données des procédures administratives matérialisée par l’adoption du décret 2018-00690/PRES/PM/MFPTPS/MDENP du 2018 portant sur une liste de 492 démarches administratives à mettre en ligne, à simplifier, à automatiser et à dématérialiser au sein des ministères et institutions sur une période de trois (03) ans ;
  • La réalisation de l’étude diagnostique sur l’organisation des départements ministériels ayant permis de proposer en 2016 un organigramme type des départements ministériels avec des innovations ;
  • La réalisation de l’étude pour l’adaptation des outils de planification et d’évaluation en phase avec le budget programme ;
  • L’élaboration du manuel de procédures de gestion des ressources humaines publique ;
  • L’étude sur l’instauration de la journée de travail continu dans les administrations du secteur public (JTC), ayant abouti à l’adoption du décret N°2015-1048/PRES-TRANS/MFPTPS du 15 septembre 2015 instituant la journée de travail continu dans les administrations du secteur public ;
  • L’étude sur l’élaboration et l’adoption du guide d’évaluation de la performance des structures publiques ; 
  • L’élaboration et la mise à jour à jour d’un répertoire et adressage des structures publiques ;
  • L’élaboration du rapport global de la déconcentration administrative ; 
  • L’élaboration des différents guides d’élaboration des outils de gestion des ressources humaines (TPEE, plan de formation, description des postes de travail, tableau de bord etc.) ;
  • La coordination du processus de description des fiches de poste de travail des ministères et institutions ;
  • Le renforcement des capacités des ressources humaines publiques à travers les sessions de formation Top management ;
  • L’élaboration de la Stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance 2018-2027 et son premier plan d’actions 2018-2020 ;
  • L’élaboration du 1er plan d’actions 2017-2019 du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) ;
  • L’élaboration de la Politique du secteur gouvernance administrative et locale 2018-2027 ;
  • La coordination du processus d’élaboration des projets de codes d'éthique et de déontologie des ministères et la formation des membres des comités d’éthique ministériels ;
  • L’organisation d’une enquête d’opinion sur le respect des principes de bonne gouvernance au Burkina Faso en 2017 ;
  • La coordination du processus d’élaboration des chartes sectorielles de qualité,
  • L’élaboration du Cadre de Mesures des Résultats du PSDMA en 2016 ;
  • La coordination de l’opération du recensement géographique des agents de l’administration en 2019 ; 
  • La coordination de l’opération d’authenticité des diplômes des agents de la fonction publique en 2019.

En plus de ces défis, on peut adjoindre l’adoption et la mise en œuvre du Programme de modernisation de l’administration publique (PMAP) à titre pilote, au profit du Ministère en charge de la fonction publique, du Ministère en charge de la justice et du Ministère en charge de l’éducation nationale. Premier programme P4R (Programme pour les résultats) au Burkina Faso, ensemble nous avons relevé le défi de faire de ce programme d’un coût de 24 milliards environ un succès.

Si, ces défis ont pu être relevé, c’est grâce au concours et à l’effort conjugué de chacun de vous, agents du SP-MABG qui se sont montré disponibles et professionnels dans l’accomplissement des missions assignées à la structure. Chers collègues nous avons constitué ensemble une famille, et plus qu’une famille, nous avons été parfois complices pour affronter les défis. Aussi, trouvez à travers ce bilan les résultats de l’effort de chacun de vous.

Certes on se quitte, mais je vous invite à garder à l’esprit que notre raison d’être agent publique, c’est de satisfaire le citoyen et la modernisation de l’administration c’est la capacité de l’administration à s’adapter aux changements de l’environnement en vue de la satisfaction de l’usager-client.

Je vous remercie.